Le cas Porter Airlines, message au raton laveur qui ne comprend rien à CASL (la loi antispam)!

Salut le raton laveur!

D’entrée de jeu, je dois t’avouer que depuis des années, j’ai pris l’habitude d’ouvrir tes courriels pour épier (consulter) tes offres spéciales d’achat de billets pour Toronto et autres magnifiques destinations que tu offres (Quoi que Thunder Bay…). Je l’avoue, je suis «gratteux» et sauver sur mes billets d’avion me procure beaucoup de satisfaction!

Étant moi-même un conseiller en email marketing, je trouve ta stratégie très efficace et ta newsletter m’est très utile, surtout depuis que nous avons signé une entente avec la Fédération Canadienne de l’Entreprise Indépendante (CFIB-FCEI) qui a son siège sociale à Toronto, là où je dois trimestriellement me rendre pour affaires…

Je t’aime mon ami le raton! #flyporter #porter

Comme je l’indiquais ci-haut, tu es sympathique avec ta bouille charmante de raton visiteur du Canada, mais tu dois bien te demander pourquoi j’écris ce billet? Tu dois avoir hâte de comprendre ce qui cloche! Et bien voici je t’explique, hier le 15 juin 2017, soit exactement 15 jours avant l’entrée en fonction des nouveaux amendements à la Loi anti-spam C-28 (CASL), je reçois ce courriel me disant qu’«On dirait que je vous ignore…». Pourtant, j’ai bel et bien acheté 14 billets avec vous depuis le dernier mois… Sur vos ailes, je suis allé à Halifax la semaine dernière, je vais voir U2 à Toronto la semaine prochaine avec mon papa et je dois revoir les amis de la FCEI le 19 juillet prochain…

Ce faisant, lors de mon dernier achat, vous avez réobtenus mon consentement tacite et selon les termes de la loi vous avez deux ans en dates de mon dernier achat pour continuer à m’écrire et à tenter de convertir mon consentement tacite vers un consentement exprès, qui lui, n’expire que lorsque je vous signifierai que je ne veux plus être membre de votre liste…

Envoyer ce courriel hier n’est pas trop grave, tu diras que tu profites de tout le battage médiatique autour de la loi pour nettoyer tes listes, ce qui est valable comme argument et aussi comme bonne pratique corporative. Mais le risque pour toi est de perdre plusieurs amis qui t’avaient déjà accordé leur consentement.

Alors pourquoi je prends le temps de t’écrire? Parce que je me demande ce que tu fais avec tes listes, comment les conserves-tu? As-tu une idée de la valeur de celles-ci pour ton modèle d’affaires? À force de me redemander si nous sommes encore amis, je vais commencer à croire qu’il y a quelque chose qui cloche et ma confiance, elle, va-t-elle s’effriter?

Il y a quelques temps déjà, le CRTC t’a envoyé une amende parce que tu ne respectais pas CASL. Depuis ce temps est-ce que tu as eu le temps de comprendre la Loi?

Tu sais que je suis entré membre de ton club de fidélité VIPorter et qu’en devenant membre, tes amis m’ont fait remplir le formulaire en ligne avec une belle boîte à cocher indiquant ceci : Oui, je souhaite recevoir des avis de tarifs réduits, des offres spéciales et des nouvelles importantes de Porter Airlines. Je peux toutefois retirer mon accord à tout moment en me désinscrivant à partir de tout courriel que je reçois. La protection de la vie privée de nos clients est l’une des priorités de Porter Airlines. Pour en savoir plus, consultez notre Politique de protection de la vie privée ou communiquez avec nous. Mon ami, tu l’as mon consentement exprès! J’ai coché la boîte lors de mon inscription et je viens d’aller revalider sur ton site et celle-ci est toujours cochée! Je n’ai jamais demandé à être exclus!

J’ai pas terminé le raton, la dernière raison qui me préoccupe est que dans le courriel que tu m’as envoyé hier, c’est le lien de confirmation de mon abonnement, il ne fonctionne pas, j’ai beau cliquer partout, seulement ton logo Porter m’amène sur ta page d’accueil, rien ne confirme que je t’aime et que je désire recevoir tes courriels pour longtemps encore… Demande à un technicien de vérifier pourquoi avec MsOutlook je ne peux te réitérer ma confiance.

En terminant, je te suggère d’essayer mon produit, www.cyberimpact.com qui lui, peut grandement t’aider dans la validation et la conservation de tes données, si précieuse qu’elle soit. Plein de trucs y sont déjà programmer et avec un peu d’explication, tu pourrais éviter de fâcheuses situations.

Sans rancune, je continuerai de voler avec toi vers Toronto et autres destinations, pourvu que le 2 juillet prochain, tu continues à me transmettre tes excellentes offres de rabais par courriel.

Jean-Francis Lalonde
Un consenteux exprès
le 16 juin 2017